Vous êtes ici :  Accueil  /  Presbytie : quelle correction choisir ?  /  Les lunettes pour presbytes

Les lunettes pour presbytes

La presbytie est un défaut visuel en vision de près ; dont la correction vient se surajouter à la correction pré existante d’autres défauts visuels en vision de loin (myopie, hypermétropie ou astigmatisme). Cela signifie qu’une personne presbyte souffrant d’un autre défaut visuel a besoin de lunettes qui vont lui permettre de voir clair de près et de loin, simultanément.
Plusieurs solutions existent :

Les verres loupes ou verres unifocaux

Les verres loupes (ou verres unifocaux) sont prescrits aux patients qui n’ont pas d’autres défauts visuels. Ils sont utilisés pour la lecture uniquement et sont réglés de manière précise pour la vision de près. Comme ils ne gèrent pas la vision intermédiaire ni la vision de loin, ils ont souvent une forme en demi-lune qui permet de regarder au-dessus des verres en vision de loin.

Les verres de proximité corrigent uniquement la vision intermédiaire et la vision de près en offrant une surface correctrice en vision intermédiaire et de près plus large que celle d'un verre progressif traditionnel. Le verre de proximité est particulièrement indiqué pour une personne ne souffrant d’aucun autre défaut visuel en vision de loin, et travaillant sur écran d’ordinateur.

Les verres de proximité
Les verres à double foyer ou verres bifocaux

Les verres à double foyer (ou verres bifocaux) sont constitués de deux parties distinctes avec une démarcation franche, la partie haute du verre permet de voir de loin, la partie basse de près. Ces verres ne permettent pas une vision nette dans la partie intermédiaire, et sont souvent perçus comme inesthétiques à cause de la séparation visible entre les deux zones.

Les verres progressifs (ou verres multifocaux) sont apparus pour palier au problème de la démarcation franche dans les verres qui gênait beaucoup les porteurs. La puissance des verres progressifs varie progressivement de la partie haute du verre à sa partie basse. La vision est nette sur tout le verre, y compris dans la partie intermédiaire puisqu’il n’y a plus de démarcation. Les verres intermédiaires permettent à la fois de lire et de voir nettement à une distance intermédiaire comme par exemple sur un ordinateur. Nés en France en 1959, les verres progressifs constituent une vraie prouesse technique et nécessitent un travail minutieux de la part de l’opticien pour régler et centrer les verres. Les verres de dernière génération améliorent grandement le champ de vision, la vision dynamique et les performances optiques latérales. Le verre progressif est le verre le plus fidèle à la physiologie naturelle de l’œil parce qu'il restitue l'ensemble du champ de vision: la vision de près (lecture), la vision intermédiaire (l'écran de l’ordinateur) et la vision de loin (la télévision).
Cependant, il faut savoir que, comme toute prouesse technique, celle-ci a un prix : les verres progressifs coutent chers et la période d’adaptation est assez longue (entre 1 et 3 mois).

Les verres progressifs ou verres multifocaux


Derniers articles parus

  • remboursement des lentilles de contact

    Le remboursement des lentilles de contact sur internet

  • Historique des lentilles multifocales

    Historique des lentilles multifocales

  • mesure de la presbytie

    La mesure de la presbytie

Contactez-nous

Votre message n'a pas été envoyé
Il y a une erreur dans le formulaire !
Merci !
Votre message a été envoyé.